jardins partagés


Des jardins publics écolos, c’est possible! by Pierre-Emmanuel Weck
octobre 10, 2006, 9:57
Filed under: • Réflexions, • Jardins

Depuis 2001, je n’ai eu de cesse de faire évoluer le fonctionnement des jardins parisiens, tant du point de vue des usages (avec, par exemple, l’ouverture généralisée des pelouses) que de la gestion horticole.

Dès 2002, la direction des jardins a été certifiée « ISO 14001 – traitements phytosanitaires, fertilisation et alternatives » pour une démarche de forte diminution de l’emploi de fertilisants et de phytosanitaires chimiques. Des alternatives ont ainsi été mises en place telles que la lutte biologique, la « lutte intégrée », les méthodes alternatives de désherbage, une évolution dans le choix des espèces végétales…

Aujourd’hui, nous passons à une étape plus ambitieuse. Il s’agit d’atteindre la qualité écologique optimum des espaces verts de la Capitale. Notamment de tendre vers le zéro produit chimique, objectif qui est quasiment atteint dans les jardins (un effort reste encore nécessaire dans les cimetières).

Pour réussir ce chantier énorme, à l’échelle des 450 jardins de la Ville et de ses deux bois, nous avons construit un partenariat avec Ecocert, organisme bien connu de contrôle de l’agriculture biologique. Ecocert a élaboré de nombreux labels et référentiels tels que « Produire Bio » portant sur l’agriculture biologique, le référentiel des cosmétiques écologiques et biologiques, la marque « Ecofert » portant sur la qualité écologique des méthodes de fertilisation.

Avec eux, nous testons un label des « Espaces Verts Écologiques Urbains » construit à partir de l’expérience des jardins parisiens.

Trente-six jardins sont actuellement pilotes pour le respect des critères écologiques suivants :

    • • mise en place d’une gestion différenciée (gestion adaptée aux usages des promeneurs, choix de végétaux nécessitant un minimum de soins et d’espèces locales, interventions réduites) ;
    • • proscription de l’emploi d’engrais chimiques ou de phytosanitaires ;
    • • présence d’une biodiversité révélatrice d’une bonne qualité du milieu
    • • soins écologiques des végétaux (lutte intégrée, lutte biologique, …) ;
    • • gestion économe de la ressource en eau (récupération d’eau de pluie, Méthode d’Irrigation Raisonnée) ;
    • • gestion des déchets verts (marché de collecte et compostage) et réutilisation de matières et matériaux sur place ;
    • • maîtrise des consommations énergétiques et mise en place d’un programme de substitution par les énergies renouvelables ;
    • limitation des nuisances sonores (notamment limitation de l’emploi des souffleuses, tronçonneuses)
    • • respect de l’environnement par les usagers (tri des déchets, sensibilisation à ces nouvelles méthodes de gestion ) ;
    • • conception et création de nouveaux jardins (volet environnemental dans les concours, études d’impact préalable, qualité environnementale des parties bâties, limitation des impacts chantiers…) ;

16 premiers jardins viennent déjà d’être labellisés par Ecocert. Les autres suivront.

C’est une expérience, je crois, exemplaire. Elle est déterminante pour faire évoluer la culture actuelle de gestion des jardins à Paris et au-delà.

Yves Contassot


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s